Lycée d'enseignement général, technologique et professionnel
Pour le potentiel de chacun et la réussite pour tous

7 février 2019

Les secondes MEI apprennent à bien dormir

Mardi 29 janvier, 5 étudiants infirmiers de l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) de Saint-Malo sont intervenus au lycée dans le cadre de leur service sanitaire. Ils ont réalisé une action d’éducation à la santé centrée sur le sommeil à destination de la classe de seconde MEI, de façon ludique afin d’accrocher l’attention de nos élèves.

Brainstorming sur le sommeil

Le premier temps de cette rencontre a été de réaliser un brainstorming des connaissances des élèves. Ce rappel a permis à nos jeunes de réinvestir les informations reçues lors de leur cours de PSE (Prévention en Santé et Environnement) du début d’année.

Les vidéos du réseau Morphée

Dans un second temps, les étudiants infirmiers ont proposé aux élèves de visionner 3 clips vidéo du réseau Morphée, réseau de prise en charge des troubles chroniques du sommeil [Morphée est, dans la mythologie grecque, une divinité des rêves prophétiques]. Vous pouvez retrouver ces vidéos via ces liens :

Entre chaque vidéo, les élèves ont été amenés à répondre à quelques-unes des questions des étudiants : “quels sont les messages de ces vidéos ?”, “quelles sont les conséquences d’une mauvaise nuit de sommeil sur la santé et sur le comportement ?”, “selon vous comment éviter ce genre d’incident ?”.

Ensuite, les 2MEI se sont divisés en trois groupes afin de travailler sur les ateliers en nombre réduit.

Les boissons excitantes

Axel, futur infirmier, a proposé à notre groupe d’élèves de classer ces boissons de la moins excitante à la plus excitante. A vous d’y réfléchir et de regarder la photo pour avoir la réponse !

Le café, le jus d’orange, le thé glacé industriel, les BDE (boissons dites énergisantes type Monster® ou Redbull®), le thé, les boissons énergétiques (utilisées pour la pratique sportive), le cola.

  • Le jus d’orange contient de la vitamine C. Or rien ne permet d’affirmer que la vitamine C perturbe l’activité cérébrale pendant le sommeil. Donc le jus d’orange n’est pas une boisson excitante.
  • Les boissons énergétiques sont des boissons diététiques d’apport glucidique. Pas de caféine dans sa composition, juste du sucre, donc ce ne sont pas des boissons excitantes.
  • Les sodas de type thé glacé contiennent un peu de caféine mais en deçà du cola. A titre d’information, pour 200ml de boisson, le Nestea® comprend 16mg de caféine, l’IceTea® 7mg et le CocaCola® 20mg.
  • Le thé, ou la théine, n’est qu’une seule molécule avec la caféine, qui possède un pouvoir stimulant. Le thé stimule sans énerver, en opposition avec le café, et la présence de tanin diminue le pouvoir excitant de la théine. La théine est donc libérée dans notre organisme de manière plus douce et plus uniforme que la caféine et le taux de substance excitante est moins importante pour le thé que pour le café. Le thé contient 54,2mg de caféine pour 200ml.
  • Le café contient pour l’expresso 35,7mg de caféine pour 200ml et pour le filtre 102mg.
  • Les BDE sont des sodas enrichis en diverses substances (caféine, guarana, taurine, vitamines, ginseng, …). La taurine n’a aucune action stimulante au niveau du système nerveux central mais les BDE contiennent 80mg de caféine pour 200ml.

En conclusion, nous attirons votre attention sur le lien entre sommeil et caféine. Cette dernière, comme la théine, a une très longue durée d’action et peut perturber votre sommeil. La caféine continue à avoir un effet stimulant sur notre organisme six heures après avoir été ingérée ! Nous n’avons pas tous la même sensibilité et la même tolérance, c’est donc à chacun d’observer son comportement et d’adopter la meilleure stratégie face à ces boissons !

La photo expression

Le but de cet atelier était de remobiliser les connaissances de nos élèves à travers des photos qui étaient parlantes pour eux.

Les élèves ont été invités à choisir tout d’abord une image leur faisant penser à un comportement favorisant le sommeil. Chacun a pu expliquer son choix et Vicky et Savelina, les étudiantes infirmières, ont complété leurs connaissances.

Voici quelques informations complémentaires :

  • pour un adolescent, il est préconisé de dormir entre 8 et 9 heures par nuit, avec un coucher aux alentours de 22h
  • le sommeil est composé de 4 à 6 cycles de 90min chacun avec le sommeil lent léger, le sommeil lent profond (rôle dans la récupération physique) et le sommeil paradoxal (orienté vers le processus psychologique et cognitif)
  • le sommeil a de nombreux rôles : une récupération physique, la croissance, la sécrétion d’hormones telle que l’insuline qui permet de réguler le taux de sucre dans la sang, l’intégration des nouvelles connaissances acquises dans la journée, la maturation cérébrale, le maintien de notre température interne, …
  • la sieste est bienvenue et récupératrice mais elle ne doit pas dépasser 20 minutes ni être faite en fin de journée, dans le but de ne pas empiéter sur le sommeil
  • les signaux corporels précurseurs du sommeil sont la somnolence, les bâillements, les paupières lourdes, les yeux qui piquent, le teint blafard, …
  • la mélatonine est l’hormone du sommeil et elle est synthétisée lors de la diminution de la luminosité et bloquée en sa présence

Les élèves ont ensuite choisi une image représentant un frein au sommeil.

La chambre des amis et ennemis du sommeil

Un dernier atelier était animé par Bérénice et Betty. Elles avaient reconstitué une chambre fictive avec des images représentant les freins et les aides au sommeil réparateur. Elles ont ainsi pu questionner les 2MEI sur leurs comportements en lien avec le sommeil et savoir s’ils se sentaient concernés par les nuisances éventuelles.

Elles ont également pu mettre en avant des aides favorables au sommeil et des conseils pour lever les freins éventuels :

  • absence de bruit
  • absence de lumière et surtout de la lumière bleue, lumière projetée par les écrans et gênant la sécrétion de mélatonine
  • la sensibilité aux boissons excitantes
  • une température de la pièce (maximum 18°, aérée dans la journée) et une température corporelle (pas de douche chaude avant le coucher car il faut que la température du corps baisse le soir !) optimales
  • éviter la consommation d’alcool, de tabac et de drogues car ils modifient la structure du sommeil et empêchent une bonne récupération
  • éviter les situations de stress et régler ses problèmes au fur et à mesure qu’ils se présentent pour ne pas les ruminer le soir dans son lit
  • éviter les jeux vidéo le soir pour écouter ses signes du sommeil et éviter la lumière des écrans, et se donner un temps limite de jeu
  • faire du sport mais éviter d’en faire après 20h
  • éviter les gros repas mais ne pas s’endormir le ventre vide !
  • la literie doit être adaptée au dormeur
  • écouter ce dont notre corps a besoin : gros ou petit dormeur ? du soir ou du matin ? quels sont mes rituels du coucher (lecture, lumière tamisée, tisane, …) ? quels sont mes signes de fatigue ?
  • éviter l’utilisation des écrans (télé, portable, ordinateur) pendant les 2h avant le coucher

La relaxation

Un retour au calme a été initié par une des infirmières du lycée, Gwendoline L’Haridon, dans le but d’apporter aux élèves des pistes de détente.

 

Le lycée remercie grandement Axel, Bérénice, Betty, Savelina et Vicky pour leur travail ! Bravo à eux 🙂