Les 2A et 2C échangent avec des comédiens…

« Le Silence des caméléons » : un beau plaidoyer pour une parole libre !

Mardi 23 janvier et jeudi 25 janvier 2024, Les élèves de Seconde A et C ont découvert une parole forte et contemporaine, un jeu sensible, une mise en scène exigeante, à travers la pièce percutante Le Silence des caméléons de la metteuse en scène Mathilde BURUCOA et par les deux médiations proposées en amont et en aval de la représentation qui a eu lieu au Pôle Jeunesse de Saint-Malo.

Le silence des Caméléons raconte l’histoire d’une compagnie de théâtre qui fait face au décès de son directeur. Marie, pressentie pour reprendre la compagnie annonce, à la stupeur générale, qu’elle ne fera pas et qu’elle quitte le métier.

Le silence des Caméléons raconte aussi des non-dits, un mutisme qui provoquent une profonde incompréhension/mésentente entre les personnages. Les faire jouer de dos entre eux c’est symboliser leur difficulté à se comprendre et à s’entendre.

Les élèves ont découvert le jour de la représentation le quadri-frontal pour faire jouer les comédien.ne.s de dos. Dès le prologue, quand Ariane entre au plateau, les spectateurs et spectatrices sont assis en «quadri-frontal» c’est-à-dire installés sur les quatre côtés de la salle, autour des comédiens. Ce positionnement a permis à chaque élève de se sentir concerné par les intentions de la metteuse en scène.

Partant d’une situation misogyne et intimidante qui la réduit au silence, le personnage central Marie joué par Margot REMINIAC, ancienne élève du lycée Maupertuis et du Conservatoire de théâtre du 19ème et 18ème arrondissement de Paris, interroge les relations hiérarchiques et leur tendance à verser dans l’abus de pouvoir. La réflexion concerne certes les artistes mais elle s’étend à toutes et tous pour interroger le rapport dominant.e – dominé.e de manière générale. Lorsque le mutisme, les situations d’intimidation et d’abus de pouvoir se jouent partout, dans tous les milieux, il y a là, dans le fait de placer l’intrigue dans ce milieu professionnel précis, une volonté de signifier que la parole libre n’est acquise nulle part, même dans un monde où le plateau de théâtre permet de dire beaucoup.

Les élèves ont ainsi pu se plonger dans un théâtre engagé qui questionne notre monde contemporain sans imposer une vérité unique et ainsi débattre en compagnie des acteurs (Olivier LUGO et Margot REMINIAC) et de la metteuse en scène Mathilde BURUCOA qui est revenue au lycée jeudi après-midi dans la salle théâtre.

Céline Cornec, professeure de lettres

Séjour à Bruxelles

Les élèves des classes de 1ST2SA, 1ST2SB et de 1STL, accompagnés de quatre enseignantes, ont effectué un séjour en Belgique entre le 23 et le

Lire la suite »