Lycée d'enseignement général, technologique et professionnel
Pour le potentiel de chacun et la réussite pour tous

6 février 2019

Un concert d’anthologie à la Nouvelle Vague !

Après avoir travaillé lors d’un atelier d’écriture de plusieurs mois avec le jeune rappeur Di#se, cinq élèves parmi les plus motivés de la 1ere MELEC sont montés sur scène mardi 5 février à 14h. Ils ont interprété deux de leurs compositions, avant que Di#se n’enchaîne avec son set en compagnie de JB et de Romain, son producteur et beatmaker (pour plus d’information, cf https://www.lyceemaupertuis.bzh/les-premieres-melec-rappent-a-la-nouvelle-vague/).

La salle principale de la Nouvelle Vague avait été réservée pour l’occasion et ouverte aux élèves du lycée professionnel ainsi qu’à certains élèves de seconde générale. En tout, plus de 150 spectateurs ont pu admirer le travail et l’aisance sur scène de Pierre, Timmy, Alexandre, Thomas et Matheo, avant de vibrer avec le show du très prometteur Di#se. A la fin, ce dernier s’est prêté au jeu des questions/réponses et aux photos avec la salle.

Surveillez le clip qui sera prochainement publié ainsi que son album qui devrait sortir dans le courant de l’année !

En bonus : l’interview de Di#se réalisée par la classe de 1MELEC

  • Bonjour Di#se, premièrement pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle Désiré, j’ai 17 ans et je suis originaire du Cameroun. En ce moment je fais de la musique. En fait, j’écris depuis que je suis tout petit mais c’est en partie devenu professionnel en 2016. Puis c’est devenu encore plus sérieux lorsque j’ai arrêté les cours en 2018 après le bac, j’ai vraiment commencé à vivre de ça et je suis devenu indépendant.

  • Pourquoi avoir choisi le pseudo Di#se ?

Déjà c’est assez proche de mon prénom, et ensuite cela correspond aux touches noires d’un piano qui sont placées au dessus, il y avait un côté « egotrip » pour dire que j’étais le plus fort ! (Rires)

  • Pourquoi avoir choisi de t’exprimer avec le rap ?

C’est une bonne question. Je fais du rap car je ne pense pas être légitime pour faire autre chose… Je chante bien mais je n’ai pas la voix d’un grand chanteur. En revanche j’ai très vite réussi à maîtriser la technique du rap, et ensuite je peux essayer d’ajouter ce que ma voix me permet de faire.

  • Quelles sont tes sources d’inspiration pour l’écriture et tes choix de musiques ?

Je parle beaucoup de moi dans mes textes, je me pose beaucoup de questions sur moi-même et mon rapport aux autres. Je parle de ce que j’ai vécu, de mes relations, de ce que je comprends de ma vie en fait. Je ne pourrai pas parler de ce que je ne connais pas…

Après pour les productions c’est très vaste, je n’ai pas vraiment de style de son qui me plaît plus que d’autres, je cherche plutôt à ce qu’une production m’inspire le sentiment que je recherche.

  • Comment as-tu choisi de travailler avec Romain (producteur et beatmaker) ?

Je l’ai vu la première fois avec un groupe où il jouait de la batterie. Je ne le connaissais pas mais j’ai directement dis aux gars avec qui j’étais : lui je veux qu’il travaille avec moi ! Et dans le même temps mon manager m’a parlé de lui en me disant qu’il fallait que je le rencontre. Donc ça s’est fait et maintenant lui et moi c’est pour la vie ! (Rires) Aujourd’hui on bosse sérieusement ensemble depuis 1 an.

  • Enfin, comment envisages-tu ton avenir ?

C’est compliqué, je ne sais pas si je pourrais être artiste toute ma vie. A terme, j’aimerais rester dans le milieu et devenir directeur artistique, je trouve que ça m’irait bien. Avoir un label et produire d’autres artistes que je jugerai talentueux me plairait. Sinon pour l’instant j’envisage mon avenir assez classiquement, je vise rapidement le triple disque de diamant ! (Rires)